Qui sommes-nous ?

Je m’appelle Annemarie. Le contact avec la nature ma redonné la confiance pour suivre mon propre chemin. Cette confiance je veux l’apporter aux autres.

Je suis née en 1980 en Sarreland et j’ai grandi proche de la nature. Quand j’étais une enfant je préférais déjà passer mes matinées en forêt plutôt qu’à l’école. Ma passion pour le théâtre m’a fait perdre ce contact.  Jai déménagé à Vienne où j’ai travaillé quelques temps dans un petite théâtre de marionnettes. Plus tard la possibilité d’un travail artistique dans le centre culturel-naturel (Scheune Nauhaus-Zentrum für Waldkultur) prés de Sarrebruck m’a fait revenir de nouveau dans la région et retrouver ce précieux contact. En même temps, je me suis de plus en plus engagée dans le travail avec des enfants en milieu naturel. Pendant des années j’ai accompagné différentes classes en forêt et aujourd’hui je continue avec les élèves d’une école Montessori, une fois par mois. Après un apprentissage de la Pédagogique Sauvage (Wildnisspedagogie) je suis en train de me former à être encadrante en milieux naturels/éducation sauvage, en Allemagne. J’habite avec ma famille et nos animaux dans un petit village d’Alsace, et nous passons l’été dans le FreiRaum où a lieu aussi nos stages.

Je m’appelle Raphaël.

J’ai trouvé un moyen personnel de me ressourcer : allongé dos au sol (la terre mère), face au soleil (le père), les yeux fermés, et mon esprit se libère…

Je suis né en 1973, j’ai grandi en Alsace, et j’ai décidé de m’éloigner des excès de la civilisation pour vivre plus sainement, au rythme dicté par la nature. C’est en faisant ce choix que j’ai quitté Strasbourg pour me retrouver dans ce petit coin en contact, et avec la nature, et avec la civilisation. Professionnellement, je suis technicien de maintenance, un métier que j’aime. Branos, représente assez bien mes valeurs…et celles que j’ai envi de transmettre.

Je m’appelle Anaïs et avec Branos j’ai découvert une authenticité comme je n’en ai jamais connu au paravent, tant par sa rudesse que par sa beauté.

Cela fait des années que je suis curieuse d’apprendre la vie en autonomie et l’indépendance de cette société qui, tantôt me déprime, tantôt m’enrage. J’ai lu à ce sujet, je me suis abreuvé sur internet, j’ai expérimenté quelques « sorties de ma zone de confort » dans mon quotidien, puis je me suis dit « c’est quand même compliqué, il faut vraiment du matériel et des savoir-faire spécifiques, où trouver le temps pour apprendre tout ça ? je ne sais pas par où commencer, puis les stages coûtent cher… et n’ai je pas un peu peur aussi ? ». 

Quand j’ai rencontré l’équipe de Branos, qui m’a invité à participer à la vie de quelques groupes, j’ai été touchée. J’ai été bouleversé par la simplicité de son approche, et par la profondeur de sa philosophie. J’ai été émue par la qualité de lien et la coopération qui émergent spontanément chez les participants. J’ai vu une autre nature humaine. J’ai compris que j’allais y apprendre l’INTERdépendance plutôt que l’indépendance.

Aujourd’hui j’ai encore beaucoup à apprendre en ce qui concerne les « techniques de survie » ; mais Branos m’a donné le goût de SUR vivre, alors j’ai décidé de m’engager dans ce projet avec tout ce que j’ai de courage et d’espérance.

à bientôt.